Analyse à la lumière du cadre théorique

Objectif 1 : lutte contre la ségrégation urbaine

Cet objectif est pris en compte via une série d’éléments couvert par notre projet. Tout d’abord, la création d’emplois locaux dans la région d’Angered permet la création d’une certaine concentration d’activité (si minime soit-elle). Le développement de ce quartier peut donc permettre, à moyen-long terme, l’amenuisement des inégalités entre centre-ville et périphérie.

La transformation des espaces inesthétiques d’Angered est également un facteur qui participe à la lutte contre la ségrégation urbaine. En effet, ce type de mesure offre un attrait supplémentaire pour le quartier, attirant davantage de résidences dans le secteur, provoquant ultimement un certain équilibre entre la banlieue périurbaine et le centre-ville de Göteborg.

Objectif 3 : Nouvelles formes de pédagogie et entrepreneuriat 

Cet objectif est particulièrement touché via les activités pédagogiques organisées par notre organisme. En effet, le transfert de connaissance qui se fait via les ateliers et la pratique dans les champs est un élément central dans le jardin.

Objectif 2 : Développement urbain durable

Cet objectif est également bien couvert par le volet agricole de notre projet. En effet, la création d’un espace public que qualité ainsi que son impact positif sur la lutte contre les îlots de chaleur sont deux éléments qui favorisent un développement qui tienne compte des contraintes environnementales associées et qui tente de minimiser son impact global.

Objectif 4 : Équilibre centre-périphérie

 

La périphérie de Göteborg qu’est Angered est nettement moins diversifiée que le centre et c’est bien normal. Toutefois, le projet de café-jardin permet à cette dernière de développer une économie locale à petite échelle en employant des travailleurs pour les différentes instances qui composent le projet. En plus de favoriser le développement d’économie locale, le projet permet également un rapprochement entre centre et périphérie, puisqu’il exerce un pouvoir d’attraction pour les citadins désirant se rapprocher de la nature via des activités reliées au monde agricole.

Université Laval - Nicolas Delucinge - Cécile Lequen - Charles Marcotte - Raphaëlle Poulain-Gagné​

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now